Recette cari crevette gingembre et combava

Aujourd’hui je vous présente une recette inspirée de mes origines réunionnaises ! C’est un plat familial que l’on appelle aussi cari camaron (gros crustacés d’eau douce). Elle est simple, rapide à cuisiner et tellement bonne ! Des crevettes parfaitement cuites dans une sauce tomate parfumée au gingembre et au combava, ce plat vous fera voyager à coup sûr !

Avis :

()

Recette cari crevette gingembre combava

Le cari Camaron

Le cari camaron est un plat que l’on mange généralement pour les fêtes de fin d’années, un peu comme le cari langouste ! C’est pourquoi je l’ai remplacé par des crevettes, moins cher et plus facile à trouver (mais tout aussi bon), afin que ce plat puisse être dégusté toute l’année.

Le cari est un plat emblématique de l’île de la Réunion, au même titre que le civet que je vous ai présenté dans une recette précédente. Il peut être composé d’une viande, d’un poisson, d’une volaille ou d’un légume. Le tout est mijoté dans un mélange de tomate, d’ail, d’oignon, de curcuma et de thym (d’autres épices peuvent être ajoutées, comme le gingembre ou le massalé par exemple.) et il se consomme pratiquement tous les jours !

Le camaron est un gros crustacé d’eau douce qui peut-être associé, par les créoles, à une grosse crevette pouvant atteindre jusqu’à 30 cm. Ce terme est inspiré du mot espagnol camarón qui signifie crevette.
À l’état naturel, il se trouve principalement au Viêtnam, dans des bassins ou des rivières quadrillant le Mékong. Cependant, il est possible de trouver des élevages de camaron en Martinique et en Guadeloupe, mais aussi aux Philippines, en Chine ainsi qu’en Thaïlande où l’élevage y est intensif. La Réunion a, elle aussi, essayé d’en produire, mais l’élevage n’était pas assez rentable.

Le combava

Le combava est un agrume qui trouve ses origines en Indonésie. Il est facilement reconnaissable grâce à sa peau fripée ainsi qu’à sa ressemblance avec le citron vert. Cet agrume, ainsi que ses feuilles, sont très présent dans la cuisine créole, malaisienne, thaïlandaise et indonésienne.

Celui-ci se cultive beaucoup à la Réunion, mais un peu moins en France. Cependant, il est possible d’en trouver sur les étales de Grand Frais ou dans quelques épiceries asiatiques. Grace aux pays comme la Thaïlande et l’Inde, il est possible d’en trouver toute l’année, même si la pleine saison se situe entre juillet et décembre.

Image par Najib Zamri de Pixabay

On utilise rarement son jus, car celui-ci est très acide et amer. C’est pourquoi, on utilise généralement que l’écorce ainsi que ses feuilles pour infuser des préparations sucrées ou salées. Ses arômes, proches de la citronnelle et du gingembre, apportent une fraîcheur incomparable.

Le combava contient un parfum très puissant, c’est pourquoi il est important ne bien doser pour éviter que ses arômes ne prennent le dessus sur les autres ingrédients. Il peut être utilisé avec du poisson, des crustacés, de la viande blanche, mais aussi pour réaliser des infusions, des soupes, des bouillons, des desserts, des glaces et bien plus encore.

Des ingrédients frais pour une sauce réussie

Bien évidemment, la qualité des tomates est primordiale pour la réalisation de la sauce (que j’ai légèrement modifiée dans son exécution). Cette dernière est composée de tomates, d’ail, d’échalotes, de thym et de curcuma. Le tout est infusé avec du gingembre et du combava, ce qui permet d’apporter une petite touche de fraîcheur et de parfumer cette sauce. De ce fait la qualité des ingrédients présents déterminera forcément le résultat final. Essayez, si possible, de réaliser la sauce uniquement avec des produits frais.

Si ce n’est pas la saison des tomates, vous pouvez toujours utiliser des tomates en conserves, cependant, il faudra bien faire attention à sélectionner des marques qui travaillent avec de produits de qualité. (De la tomate pure, pas de sucre ajouté, ni de conservateur.)

Que peut-on manger avec ?

 Je vous recommande d’accompagner ce carry crevette comme à la Réunion, avec du riz blanc, des grains (lentilles, gros pois…), quelques brèdes (des feuilles de légumes sautées avec de l’ail ex : les feuilles du chouchou), des achards (sorte de pickles au curcuma) et un petit rougail (tomate, grattons, dakatine, mangue… konm li vé !). Quitte à manger un plat créole, autant y aller jusqu’au bout, hein !

Bon, si cela ne vous parle pas, des pâtes feront aussi l’affaire, surtout avec la sauce tomate (mais vous risquez d’en fâcher certains…). Sinon, vous pouvez opter pour des petites pommes de terre sautées ou à la vapeur, accompagnées de légumes de saison, tout simplement.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur ce plat, passons à la recette ! N’hésitez pas à me faire part de vos avis dans les commentaires, je serais ravi de vous lire.

Cari crevette gingembre combava

Cari crevette gingembre combava

0 from 0 votes
Cuisine : Réunionnaise, Cuisine créole
Nombres de personnes

4

personnes
Temps de préparation

30

minutes
Temps de cuisson

50

minutes

    C'est un plat familial que l'on appelle aussi cari camaron (gros crustacés d'eau douce). Elle est simple, rapide à cuisiner et tellement bonne ! Des crevettes parfaitement cuites dans une sauce tomate parfumée au gingembre et au combava, ce plat vous fera voyager à coup sûr !

    Ingrédients

    • 800 gr

      crevettes non décortiquées

    • 3 c.à soupe

      sauce soja claire

    • 5

      tomates moyennes bien mûres

    • 3 gousses

      d'ail

    • 3

      échalotes

    • 30 gr

      de gingembre frais

    • 1

      combava

    • 2 branches

      de thym

    • 1 c.à café

      de concentré de tomates

    • 2 c.à soupe

      d'huile neutre

       

    • 2 c.à café

      de curcuma

    • 2 branches

      de ciboule

    • Sel/poivre

    Étapes

    • Pour les crevettes :

      Réalisez une incision le long du dos de la crevette afin d’enlever le boyau.

      Dans un bol, mélanger les crevettes avec la sauce soja (cela permet de les assaisonner et ainsi développer une saveur umami), puis laissez mariner 15 min au frais.

    • Pour la sauce tomate :

      Mondez les tomates puis concassez-les grossièrement.

      Émincez les échalotes puis hachez l’ail ainsi que le gingembre. Prélevez la moitié des zestes du combava (préalablement lavé) puis hachez-les très finement. (Les gros bouts de combava ne sont pas très agréable à manger, car ils apportent une grande amertume.)

      Préchauffez une marmite avec 2 c.à soupe d’huile. Sur un feu moyen, faites suer l’ail, les échalotes, la moitié du gingembre et la moitié des zestes de combava.

      Lorsque la garniture est bien suée, ajoutez le concentré de tomate puis laissez cuire 3-4 min. (Toujours faire cuire le concentré de tomate afin d’éviter d’obtenir une sauce trop acide)

      Ajoutez ensuite le curcuma et le thym puis laissez cuire, 2 min.

      Enfin, ajoutez les tomates, assaisonnez sel, poivre puis couvrez la marmite et laissez cuire 30 min sur feu moyen en veillant à remuer de temps en temps.

      Après 30 min, enlevez les branches de thym puis mixez la sauce avec un mixeur à main.

      Ajoutez le reste du gingembre et les zestes de combava restant.

      Rectifiez l’assaisonnement puis gardez la sauce au chaud.

    • Cuisson des crevettes :

      Faites sauter les crevettes en plusieurs fois dans une poêle bien chaude avec 1 c. à soupe d’huile.

      Lorsque toutes les crevettes sont bien colorées, ajoutez les dans la sauce tomate, sans oublier de déglacer la poêle afin de récupérer tous les sucs.

      Poursuivez la cuisson dans la sauce pendant 10-15 min.

    • Dressage :

      Dans un plat creux (ou dans la marmite), parsemez le tout de vert de ciboule émincé.

      Bon appétit ! 

      Noter la recette

      Moyenne : / 5. Nombre de vote :

      aucun vote, soyez-le premier !

      Suivez Cuisine Autodidacte sur les réseaux

      N'hésitez pas à partager les recettes

      Nous sommes navrés que vous n'ayez pas aimé…

      Faites nous part de vos suggestions afin que nous puissions nous améliorer !

       

      D'autres articles à découvrir

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.