Recette : Boulettes de boeuf aux épices et purée de patate douce

Quoi de plus réconfortant que des boulettes de viandes tendres et moelleuses, accompagnées de pâtes ou de purée, dans laquelle un petit “puits” a été creusé afin d’y accueillir une sauce nappante et riche en saveurs. Vous aussi ça vous rappel des souvenirs ? Eh bien voici une recette de boulettes de bœuf qui devrait vous plaire !

Notes :

()

20210719_123753-01

Le secret pour réussir vos boulettes

Des ingrédients frais et de bonne qualité

Il n’y a pas de secret, pour obtenir du goût, il faut utiliser des ingrédients qui en ont ! C’est pourquoi il est important de travailler avec des produits frais. Certes cela demande un peu plus de temps, mais le résultat en vaut la peine croyez-moi.

Le persil fraîchement haché libère des arômes et apporte une fraîcheur qui n’a rien à voir avec celui que l’on trouve en petit pot, déjà séché. Bien sûr que je ne suis pas contre les produits semi-élaborés, ils sont bien pratiques pour cuisiner rapidement. Sauf que là, je vous parle de réaliser une recette qui provoquera des “wouaw c’est trop bon ! “, alors lisez bien la suite !

  • La viande hachée : si vous le souhaitez vous pouvez la hacher vous-même, mais honnêtement, mieux vaut l’acheter chez votre petit boucher ! Le plus important, c’est que votre viande contienne du gras (au moins 15 %), car celui-ci permet d’obtenir une viande fondante et juteuse en bouche. Vous pouvez également faire un mix de viande, en rajoutant du porc (20%-25% du poids total.)
  • Les épices et aromates : des épices torréfiées et fraîchement moulues, c’est le secret pour obtenir de bons arômes ! Il en est de même pour le persil.
  • L’ail et les échalotes : dans cette recette, je préfère utiliser de l’échalote plutôt que de l’oignon, car je trouve que celle-ci a un goût plus subtil. L’ail et les échalotes doivent être ciselés et hachés très finement afin d’accélérer leur cuisson, mais aussi pour éviter de tomber sur un gros bout en mangeant les boulettes, ce qui gâcherait tout le goût.
  • La sauce soja : grâce à l’umami, la sauce soja permet de renforcer le goût de la viande. Attention tout de même au dosage, trop de sauce soja risquerait de casser l’équilibre.
  • Le pain de mie : il permet d’obtenir des boulettes moelleuses. La mie absorbe le jus de la viande pendant la cuisson, empêchant ainsi le dessèchement des boulettes. Vous pouvez aussi utiliser de la chapelure, le résultat sera relativement similaire.

Doser les épices

 Gardez bien à l’esprit que les épices ne sont pas là pour cacher le goût de la viande, mais plutôt pour le rehausser. Si vous utilisez une viande de très bonne qualité, il serait dommage de ne pas sentir toutes les subtilités que celle-ci propose. De ce fait, ajoutez-les petit à petit, car lorsqu’il y en aura trop, ce sera déjà trop tard…

Photo de Engin Akyurt provenant de Pexels

 Ce que je vous propose, c’est de commencer avec les proportions que je vous ai données. Réalisez une petite boule de viande et cuisez-la afin de vous assurer de l’assaisonnement. Si vous pensez que la préparation manque légèrement d’épices, attendez que la viande finisse de mariner puis tester une autre petite boulette (le temps que les épices infusent). Si celle-ci manque toujours d’épices, dans ce cas-là, rajoutez-en un peu plus. C’est la méthode que j’emploie lorsque je réalise des farces ou des boulettes, de cette manière, vous êtes toujours sûr à 100% que l’assaisonnement est parfait.

La double cuisson

À la poêle / sauteuse

La première cuisson consiste à colorer chaque face des boulettes sur un feu vif. Elle est très importante, car c’est elle qui provoquera une réaction de Maillard et permettra ainsi à la viande de développer un petit goût caramélisé et grillé. De plus, les sucs présents au fond du récipient de cuisson, nous permettront de créer un jus instantané, rapide et riche en goût.

La seconde cuisson consiste à cuire les boulettes dans un environnement humide, en rajoutant du fond brun. Ce liquide permettra à celle-ci de continuer à cuire, sans se dessécher. Lorsque ce liquide sera bien réduit, il servira ensuite de jus pour accompagner nos boulettes. 

Résultat, avec cette double cuisson, on obtient de bonnes boulettes moelleuses et juteuses, tout en réalisant un jus en moins de 15 min.

Au four

Il est également possible de faire colorer les boulettes dans un four très chaud (200 °c – 210 °c), puis de rajouter le fond brun et de recouvrir le tout de papier aluminium pour terminer la cuisson. 

Cependant, là où ça se complique, c’est qu’il faudra ensuite transférer le jus de cuisson dans une petite casserole pour ensuite le faire réduire. Alors autant tout faire dans le même récipient, non ? (et ça fera moins de vaisselle…)

Petites astuces pour réussir la cuisson

  •  Une poêle très chaude : démarrer la cuisson avec une poêle bien chaude permet de saisir la viande et de créer une croûte aromatique. N’ayez pas peur de vraiment bien la chauffer, car vous pourrez toujours baisser le feu après.
  • Ne pas remuer les boulettes : il y a une mauvaise habitude que beaucoup de gens prennent lorsqu’ils cuisinent, c’est de toujours remuer et de trifouiller les ingrédients pendant la cuisson. Le problème, c’est que cela fait ressortir l’eau contenue à l’intérieur des aliments, car la croûte aromatique n’a pas le temps de se former. Donc, pour bien saisir une viande ou un autre aliment, il faut simplement la déposer dans la poêle bien chaude et de le laisser colorer (45 s – 1 min) avant de la retourner.
  • Des boulettes de la même taille : afin que celles-ci puissent cuire de façon uniforme, il est important qu’elles aient toutes la même taille. Petite, grande ou moyenne, peu importe à partir du moment où leur temps de cuissons est identique.

Patate douce, épices et gingembre

La patate douce s’accorde remarquablement bien avec les épices, c’est d’ailleurs pour ça que je l’ai choisi pour accompagner mes boulettes. Sa saveur sucrée, douce en bouche, ainsi que sa texture onctueuse, rajoute un aspect réconfortant dans ce plat. Associée avec le gingembre, qui lui apporte de la puissance et plus de fraîcheur en bouche, c’est un régal !

Maintenant que vous savez tout, passons à la recette ! N’hésitez pas à me faire part de vos retour dans les commentaires !

boulettes de bœuf aux épices et patate douce

boulettes de bœuf aux épices et patate douce

0 from 0 votes
Cuisine : Moyen-Orient
Nombres de boulette

20

pièces
Temps de préparation

30

minutes
Temps de cuisson

75

minutes
Temps à mariner

60-90

min

    Quoi de plus réconfortant que des  boulettes de viandes tendres et moelleuses, accompagnées de pâtes ou de purée, dans laquelle un petit "puits" a été creusé afin d'y accueillir une sauce nappante et riche en saveurs. Vous aussi ça vous rappel des souvenirs ? Eh bien voici une recette de boulette de bœuf qui devrait vous plaire !

    Ingrédients

    • Pour les boulettes

    • 750 gr

      bœuf haché 15% de matière grasse (jarret, bifteck, macreuse...)

    • 1 c.à soupe

      sauce soja

    • 2 c.à café

      5 parfums

    • 1 c.à café

      de graine de cumin

    • 1 c.à café

      de graine de coriandre

    • 1 c.à soupe

      de persil haché

    • 2 gousses

      d'ail hachées

    • 2

      échalote ciselée finement

    • 1

      oeuf entier

    • 2 tranches

      de pain de mie

    • 20 cl

      de lait

    • Sel/Poivre

    • Huile neutre

    • Pour le jus
    • 20 gr

      de gingembre frais

    • 300 ml

      de fond brun

    • 25 ml

      de vinaigre de vin

    • Pour la purée
    • 600 gr

      de patate douce

    • 25 gr

      de beurre

    • 10 gr

      de gingembre frais

    • 2 c.à soupe

      d'huile d'olive

    • Décoration 

    • 1 c.à café

      de persil haché

    • 1 c.à café

      de sésame torrefié 

    Étapes

    • Fabrication des boulettes :

      Dans une poêle sans graisse, faites chauffer le cumin et les graines de coriandre à feux vif pendant 1-2 min. Remuez constamment pour ne pas les brûler. Lorsque les épices sont refroidies, écrasez les avec un mortier ou à l'aide d'un mixeur.

      Dans un bol, mélangez tous les ingrédients pour la confection des boulettes (réservez un peu de persil pour le dressage) ainsi que le pain de mie préalablement trempé dans du lait. Vous avez également la possibilité de faire suer les échalotes et l'ail avant de les ajouter au mélange. Cependant, cela n'affectera pas énormément votre recette, car ces derniers sont taillés très finement donc cuiront rapidement. 

      Assaisonnez sel, poivre puis laissez mariner 1 h- 1 h 30 au frais. (Vous pouvez également laisser la préparation toute une nuit au frigo).

      Lorsque la viande est marinée, formez 15-20 boulettes selon la grosseur que vous désirez.

    • Le jus :

      Chauffez votre fond brun sur feu doux, ajoutez votre morceau de gingembre pelé puis laissez infuser 30 min.

    • Purée :

      Préchauffez un four à 190 °c en chaleur sèche.

      Lavez vos patates douces puis coupez-les en 2.

      Déposez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque allant au four puis badigeonnez-la d’huile. Déposez les patates douces coté chair contre la plaque et laissez cuire 45 min- 1 h selon la grosseur.

      Lorsque les patates douces sont cuites, prélevée la chair à l’aide d’une cuillère et gardez-la au chaud dans une casserole sur feu doux.

      Utilisez un mixeur à main pour mixer la chair avec le beurre (ou un blender), jusqu’à l’obtention d’une purée lisse. (s’il reste des grumeaux, vous pouvez toujours la passer au tamis fin)

      Assaisonnez sel, poivre puis râpez votre gingembre pelé.

    • Cuisson des boulettes :

      Préchauffez une poêle avec 1 c.à soupe d’huile. Lorsque celle-ci est bien chaude, faites colorer vos boulettes de viande à feu vif pendant 3-4 min.

      Une fois que vous avez obtenue une belle coloration, baissez le feu puis retirez vos boulettes.

      Déglacez votre poêle avec le vinaigre. Laissez réduire presque à sec puis ajoutez votre fond brun infusé au gingembre, ainsi que vos boulettes.

      Poursuivez la cuisson sur feu moyen pendant 5-7 min.

      Si les boulettes sont cuites, mais que le jus est trop liquide, dans ce cas, enlevez les boulettes, puis réduisez le jus. À l'inverse, s'il n'y a pas assez de liquide pour continuer la cuisson, rajoutez du fond brun.

    • Dressage :

      Dans une assiette creuse, disposez votre purée de patate douce puis formez un petit puits afin d’accueillir la sauce.

      Disposez vos boulettes de viandes, un peu de jus puis terminez avec du persil haché et quelques graines de sésame torréfiées.

      Bon appétit !

      20210719_123704-01

      Noter la recette

      Moyenne : / 5. Nombre de vote :

      aucun vote, soyez-le premier !

      Suivez Cuisine Autodidacte sur les réseaux

      N'hésitez pas à partager les recettes

      Nous sommes navrés que vous n'ayez pas aimé…

      Faites nous part de vos suggestions afin que nous puissions nous améliorer !

      D'autres articles à découvrir

      Le kappa carraghénane

      Le kappa carraghénane est un agent gélifiant 100% naturel, que l’on utilise en cuisine ou en pâtisserie pour gélifier, épaissir ou comme nappage pour enrober de petites pièces. C’est une très bonne alternative à la gélatine, pour cuisiner sans œuf ou pour créer des plats ou des desserts végétariens !

      Lire la suite »

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.